Familles nombreuses : la vie en XXL (TF1) : Florie Galli explique pourquoi elle s’est sentie “écrasée par la honte”

Posted by

C’est dépassée par ses émotions que Florie Galli s’est saisie de son compte Instagram pour confier son désarroi à ses milliers d’abonnés.

Même si elle a quitté le programme de TF1, Florie continue de donner des nouvelles de sa vie de famille sur Instagram. La maman, dont le quotidien va à 100 à l’heure, a confié à ses abonnés le récent incident qui lui a fait perdre son sang-froid face à ses triplés. C’est via une publication Instagram qu’elle a choisi de s’exprimer en toute transparence. Sous une jolie photo de ses enfants, Florie débutait ainsi : “Si je vous raconte l’histoire complète de ces 3 merveilles cela risque de prendre beaucoup de temps”.

“J’ai éclaté en sanglots”

Ce n’est donc pas l’histoire des ses enfants qu’elle a raconté mais plutôt la façon donc elle s’est retrouvée vulnérable et à bout. Avant d’entrer dans le vif du sujet, elle précisait : “J’ai eu des peurs et des joies si profondes que je suis incapable de réellement l’exprimer avec des mots. Mes enfants, tous mes enfants je les aime plus que tout mais ça vous le savez dejà. Je précise car certains disent le contraire en ce moment”. La maman de famille nombreuse reconnaissait que “parfois”, elle s’énerve ou même qu’elle “baisse les bras”. Pourtant, “je les aime toujours aussi fort”, insistait-elle. Et de poursuivre d’abord mystérieusement : “C’est ce qui s’est passé mercredi. Je préfère en parler moi même car je sais que beaucoup m’ont vue. Peut être vous avez eu pitié ou alors vous avez eu envie de me critiquer… C’est malheureusement une réalité”.

“Je suis revenue de l’école à pieds avec eux comme habituellement. Ces derniers jours ont été chaotiques sur le chemin du retour et il faut bien avouer qu’ils partent dans tous les sens”, décrivait Florie. Puis, de détailler : “Et ce mercredi, ils ne voulaient plus avancer, Lucie et Rose plus particulierement. Physiquement un peu à bout, j’ai éclaté en sanglots dans un coin discret mais il y avait du monde autour…”. Dépassée par ses émotions et par la situation, elle se livrait sans aucun filtre. “Je me sens souvent écrasée par la honte lorsqu’ils se comportent mal… Personne ne me dit rien mais on me regarde je le sens, je ne pense pas que cela soit méchant au contraire mais je ne peux pas m’empêcher d’être terriblement gênée”, avouait Florie. Elle ajoutait : “Je préfère le dire, oui c’est la réalité du moment. Il y a beaucoup de chamboulement dans leur vie scolaire. Peut être les filles passent certains cap je ne sais pas”. Elle en profitait pour dévoiler que “pleurer un grand coup [lui] a fait du bien” et qu’elle essaie “toujours de trouver du positif dans cette histoire”. Alors que Florie avait posté ce message pour montrer qu’on peut être vulnérable et épuisée quand on est maman d’une tribu, elle a reçu de nombreux messages de soutien en commentaires. Certaines témoignaient de leurs propres expériences alors que d’autres l’encourageaient à ne pas baisser les bras et à ne jamais douter d’elle-même. “C’est tout à fait normal que vous craquiez, vous vous occupez de triplés, ce n’est pas rien. On a le droit de craquer, ne doutez jamais de vous : vous faites tout pour vos enfants. Et ceux qui critiquent et qui ne comprennent pas, on s’en fiche !”, lui écrivait, par exemple, une abonnée.